enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Prof Assoumou Abroh Antoine (Directeur des Examen, des Concours et de l’Orientation – DEXCO) « Nous voulons offrir aux employeurs une ressource humaine de qualité »

Prof Assoumou Abroh Antoine (Directeur des Examen, des Concours et de l’Orientation – DEXCO) « Nous voulons offrir aux employeurs une ressource humaine de qualité »

Ce recensement permettra de connaître l’effectif réel des étudiants affectés dans les grandes écoles par l’État qui s’en sert comme base pour payer les frais de formation de ces étudiants.

Publié - 21/06/2017 / (Source:MESRSCI ) /  Partagez:

Nous avons constaté sur le terrain que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a lancé une opération de contrôle des effectifs des étudiants affectés dans les grandes écoles par l’État. Quels sont les objectifs assignés à cette opération ?

C’est une opération de contrôle et de suivi des effectifs réels d’étudiants en vue d’une meilleure planification des activités académiques. Ce recensement permettra de connaître l’effectif réel des étudiants affectés dans les grandes écoles par l’État qui s’en sert comme base pour payer les frais de formation de ces étudiants. Il permet également d’établir une base de données sécurisée des documents délivrés (diplômes, attestation, relevés de notes) et de gérer au mieux les examens. Cette opération, en clair, vise à actualiser les listes des étudiants inscrits dans ces établissements.

L’année dernière, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a entrepris un certain nombre de réformes pour l’examen à grand tirage qu’est le Brevet de technicien supérieur (BTS), notamment la modernisation de l’organisation de cet examen via la dématérialisation. Pouvez-vous nous expliquer ces différentes réformes?

En réalité, il s’agit de nouveaux éléments que nous avons introduits pour améliorer ce qui existait déjà. Ces nouveaux éléments peuvent se résumer de la manière suivante: l’inscription en ligne au moyen d’un nouveau système d’information ; l’enrôlement et le contrôle biométrique des candidats  pour s’assurer de l’identité du candidat le jour des épreuves et connaître les effectifs réels des candidats; le retrait des convocations en ligne ; l’anonymat électronique, afin de réduire, voire d’éviter les manipulations humaines quelquefois sources d’erreur ; la mise en place et la décentralisation des jurys de correction ; la mise en place des jurys de délibération ; la création d’une commission d’évaluation de l'organisation du BTS qui a pour mission de faire une évaluation externe des procédures d'organisation des examens du BTS.

Si nous comprenons bien, les différentes innovations apportées visent à crédibiliser davantage l’examen du BTS. Expliquez-nous la fiabilité de ce que nous pouvons appeler le BTS nouvelle formule  et dites-nous ce que vous comptez faire cette année pour éviter les nombreuses réclamations de l’année dernière.

Les éléments précités, de notre point de vue, sont de nature à rendre effectivement le  BTS encore plus crédible. Et je puis vous assurer, Madame, que les réclamations qui étaient recevables ont été traitées. Avec l’inscription en ligne des candidats, les informations sont directement données par le candidat lui-même et cela limite les erreurs.  Nous avons, par ailleurs, la possibilité de recouper ces informations avant de les valider. Une fois le candidat inscrit en ligne, les étapes suivantes que sont l’enrôlement et le contrôle biométrique des candidats permettent de s’assurer de leurs identités le jour des épreuves et d’éviter ainsi que des personnes puissent avoir la mauvaise idée de venir composer à leurs places. Cet enrôlement biométrique permet aussi, je l’ai dit, de connaître les effectifs réels des candidats.

Quant au retrait des convocations en ligne avec un code délivré par les établissements d’origine des candidats officiels, il permet d’être certain que les candidats sont inscrits dans un établissement et y ont suivi régulièrement les cours. Cela permet aussi d’éviter les longues files d’attente pour le retrait de ces documents.

Pour cette année 2017, au vu de la réunion bilan qui a eu lieu en mars dernier, des corrections ont été apportées afin de rassurer davantage tous les acteurs (étudiants, enseignants, parents d’étudiants). Par exemple, tous les cas d’étudiants non identifiés ont été réglés ;un listing physique des candidats, comme d’habitude, est dressé pour chaque centre et vient en appoint au contrôle biométrique ;les acteurs sont formés à l’usage des appareils électroniques et en cas de difficultés techniques, comme nous avons les listes physiques pour l’émargement des candidats, la méthode du numérique s’allie à la méthode classique pour plus d’efficacité.

Venons-en aux difficultés auxquelles vous avez été confrontés pour les soutenances du BTS : soutenances reportées plusieurs fois, primes non payées des enseignants…

Chaque année, après les examens écrits et pratiques, la Direction des examens, des concours et de l’orientation (Dexco) organise deux sessions de jurys de soutenance des mémoires, en mars et en décembre.

Les jurys de soutenance des mémoires de BTS, initialement prévue à ces deux périodes n’ont pu se tenir du fait des contraintes budgétaires.

Très vite, Mme le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a tout mis en œuvre pour adresser cette question.

Aujourd’hui, toutes les difficultés rencontrées pour les soutenances relèvent, heureusement, du passé. Les derniers paiements des enseignants sont en cours et toutes les prestations réalisées par les autres acteurs ont été payées. Les deux sessions de soutenances sont achevées depuis le vendredi dernier. C’est l’occasion pour nous de remercier les plus hautes autorités de l’État d’avoir eu une oreille attentive ainsi que les enseignants qui ont accepté les nouvelles programmations.

Vous avancez que tout est rentré dans l’ordre. Pourtant, même au niveau du paiement des primes des enseignants on a aussi constaté des couacs : doublons, noms incorrects ou incomplets, etc.

Tout est rentré dans l’ordre. Dès que les premières difficultés ont été constatées par les établissements payeurs, elles ont été corrigées et les paiements se déroulent bien en ce moment.

Les orientations aussi vous ont donné du fil à retordre…

Aucunement. Chaque année, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, sur la base des critères de sélection prenant en compte le mérite, les vœux exprimés par les candidats, leurs profils, les filières, la capacité d’accueil des établissements d’enseignement supérieur, oriente et affecte  les bacheliers qui en font la demande, dans toutes les institutions  de formation sous tutelle.

Cependant, l’analyse des choix des élèves fait apparaître un manque d’informations à leur niveau sur les critères et filières d’orientation, sur le mode de sélection en vigueur, et sur le nombre de places disponibles par filières. Par exemple, si nous avons plus de demandes pour des filières comme la médecine (3000 demandes pour 500 places) vous conviendrez qu’il faut des critères de sélection afin que les plus méritants soient satisfaits.  De plus, le choix de certains élèves ne correspond pas à leur profil de formation. C’est tout cela qui occasionne des mouvements de réorientation et de réaffectation.

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique dispose d’un outil performant qui permet une meilleure orientation des bacheliers. Nous organisons chaque année les journées de l’orientation du bachelier (Job - plateforme d’échanges et d’informations) qui permet de présenter les offres de formation disponibles. L’année dernière, ces journées qui ont connu un grand succès ont été l’occasion pour un grand nombre d’étudiants d’être largement informés sur les cursus et les critères d’orientation. Nous allons lui accorder une plus grande place afin qu’un nombre plus important de bacheliers y prennent part. 

Nous prévoyons aussi l’ouverture d’un site dédié aux orientations et qui permettra aux élèves en classe de terminale de s’approprier, avant l’examen du Baccalauréat, des conditions et critères d’accès à l’enseignement supérieur.

Ces dispositions aideront les étudiants à mieux s’orienter en favorisant une réelle adéquation entre la diversité des filières de formation proposées et les capacités individuelles des candidats.

Monsieur le Directeur, quel est votre message pour rassurer les étudiants et parents d’élèves que cette année l’examen du BTS se déroulera de la meilleure façon qui soit ?

Je voudrais simplement faire remarquer qu’un  bilan a été dressé, à l’issue de la dernière session du BTS. Il en résulte beaucoup de points positifs et quelques dysfonctionnements que nous nous attelons à corriger pour la session 2017afin de consolider les acquis.

Permettez que je rappelle l’objectif principal des nouveaux éléments  introduits dans  l’organisation du BTS qui est de renforcer la crédibilité de cet examen, afin qu’il réponde aux défis des temps présents, notamment la compétitivité des diplômés et leur insertion dans le monde du travail. Nous voudrions donc rassurer les uns et les autres que notre mission est d’organiser des examens dont les admis puissent s’en enorgueillir et d’offrir aux employeurs une ressource humaine de qualité.

 

 

Commentaires

 

Video à la une

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci