enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Académie des Sciences d’outre-mer/ Bakayoko-Ly Ramata expose la politique du Président Ouattara en faveur de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique

Académie des Sciences d’outre-mer/ Bakayoko-Ly Ramata expose la politique du Président Ouattara en faveur de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique

Après avoir été cooptée par SEM Jean-Marc Simon (ancien ambassadeur de France en Côte d’Ivoire), puis élue par les membres de l’Académie des Sciences d’outre-mer pour être une des leurs, en qualité de membre correspondant 2e section, le Professeur Bakayoko-Ly Ramata a fait une présentation.

Publié - 09/04/2018 / (Source:DCRP/MESRS) /  Partagez:

Après avoir été cooptée par SEM Jean-Marc Simon (ancien ambassadeur de France en Côte d’Ivoire), puis élue par les membres de l’Académie des Sciences d’outre-mer pour être une des leurs, en qualité de membre correspondant 2e section, le Professeur Bakayoko-Ly Ramata a fait une présentation intitulée : Enseignement supérieur,  Recherche et Innovation en Côte d'Ivoire : défis et perspectives. Cette présentation, pour le nouveau membre de l’Académie, a été l’occasion d’exposer la politique  du Président Ouattara en faveur de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique.

L’Immortelle devenue a  articulé son exposé à la séance du 30 mars  autour de quatre axes à savoir le contexte, les défis, l’état de mise en œuvre du plan de développement de l’Enseignement supérieur (PDESRS 2016-2025)  et   les perspectives de développement de l’enseignement supérieur. L’Académicienne a dit que  la Côte d’Ivoire accorde une grande priorité à l’éducation et à la formation des jeunes et  a toujours consacré au secteur une part importante de ses ressources, une des plus élevées de la région. L’enseignement supérieur, dont l’accès est ouvert à tout bachelier qui le désire, est assuré par six (06) universités publiques, une université virtuelle, 28 universités privées, 46 grandes écoles publiques et 210 grandes écoles privées. 60% des effectifs sont dans les universités et grandes écoles privées. Malgré l’augmentation du nombre d’établissements de l’enseignement supérieur, la question du sureffectif, toujours d’actualité, se pose avec acuité du fait de l’insuffisance des infrastructures et des capacités d’encadrement. Face à une telle situation, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique en Côte d’Ivoire présente des défis majeurs à relever dont l’accès, l’équité,  la qualité, l’employabilité et l’insertion professionnelle des diplômés, la gouvernance et le financement , le développement de la recherche et de l’innovation technologique le développement des compétences en Sciences, Technologies, Ingénierie et  Mathématique (STIM), le développement du numérique, la pacification de l’espace universitaire.

En adoptant un Plan de développement de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de la Côte d’Ivoire (PDESRS 2016-2025), le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS) s’inscrit dans la vision du Président de la République déclinée en mesures clés ou actions prises en compte dans le Plan national de développement (PND 2016-2020). En effet, si le Chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara a construit des infrastructures comme des ponts et des hôpitaux, il a aussi favorisé la construction des établissements de pointe en matière de science et technologie à l’image de l’acquisition par l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire (IPCI) de la  Biobanque ou Centre de Ressources biologiques qui  dispose d’infrastructures  pouvant  couvrir les besoins de la sous-région ouest africaine, l’installation au Pôle Scientifique et d’Innovation de l’UFHB  du Centre National de Calcul de Côte d’Ivoire (CNCCI), d’un supercalculateur qui est un  moyen communautaire de recherche qui a pour  vocation d’être mutualisé  afin de garantir une utilisation rationnelle et optimisée. Le Gouvernement a consenti d’importants efforts pour réhabiliter et construire des infrastructures sportives et socio-sanitaires, des résidences et des restaurants universitaires ; accroître les budgets consacrés aux bourses d’études et aux secours financiers ; rendre effective la prise en charge des étudiants dans le cadre du projet pilote de la Couverture maladie universelle (CMU)  et relever de façon substantielle, les primes de recherche (100 à 120% d’augmentation).

Le plan de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (PDESRS  2016-2025), qui traduit en actions la vision du Chef de l’État, vise à revitaliser notre enseignement supérieur, conformément aux standards internationaux. Ce départ nouveau, fondé sur une nouvelle gouvernance, une restructuration de la recherche, une réforme pédagogique et une amélioration des conditions d’apprentissage, crée un contexte plus que jamais favorable pour le développement des Etablissements d’Enseignement Supérieur (EES), afin qu’ils retrouvent le rayonnement.

Dans ce cadre, les activités conduites par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont abouti, entre autres au renforcement de la gouvernance des EESR, des infrastructures pédagogiques et sociales ; à l’amélioration de la qualité des offres et le renforcement de  la professionnalisation des formations ; au développement du numérique éducatif ; au développement  des activités de recherche structurantes ; à l’amélioration  des conditions de vie et de travail des acteurs de la communauté universitaire; l’éducation à la citoyenneté  au sein des EESR.

La présentation du Professeur Bakayoko-Ly Ramata a été très applaudie par les académiciens présents ce vendredi 30 mars et le président de la séance, Denis Vialou a souligné « la passion avec laquelle le Professeur Bakayoko-Ly Ramata parle de l’Enseignement supérieur et la Recherche de son pays. Ce qui est une invitation à approcher l’Afrique por en apprendre davantage ».

 Rappelons que la délégation qui accompagnait  l’Académicienne était composée de proches collaborateurs dont le Directeur de Cabinet, le Professeur Assane Thiam et des présidents d’universités publiques, les Professeurs Abou Karamoko, Poamé Lazare, et Koné Tiémoman,

Toutes les photos de la  cérémonie CLIQUEZ ICI

 

Commentaires

 

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci