enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Actualité

Actualité du Ministère

Atelier de réflexion sur les heures complémentaires et d'encadrement dans les établissements publics d'enseignement supérieur

Atelier de réflexion sur les heures complémentaires et d'encadrement dans les établissements publics d'enseignement supérieur

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Dr Abdallah Albert Toikeusse MABRI , a ouvert, le jeudi 14 Mars 2019 , un atelier de réflexion sur l’une des principales revendications des syndicats d’enseignants du supérieur public, la question des heures complémentaires et d’encadrement aux enseignants-chercheurs et chercheurs.

Nous vous proposons l'intégralité de l'exposé<

Publié - 14/03/2019 / (Source:MESRS) /  Partagez:

L’évènement qui nous rassemble aujourd’hui est l’atelier sur les heures complémentaires et les heures d’encadrement dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Je voudrais, à l’entame de mon propos, vous saluer et vous remercier d’avoir accepté de participer à cette rencontre pour que nous puissions examiner ensemble cette question très sensible.

Mesdames et Messieurs,

Le Décret numéro 77-78 du 21 juin 1976, portant obligation de service pour le personnel enseignant de l’Université et le Décret 76-422 du 23 1976, autorisant les enseignants de l’Enseignement supérieur à effectuer des heures de vacation  déterminent respectivement  les obligations de service et les taux de rémunération des heures de vacation des enseignants-chercheurs, en fonction de leurs grades.

Chaque établissement d’enseignement supérieur et de recherche a élaboré un règlement intérieur des heures complémentaires et des heures d’encadrement, à la lumière de ces dispositions règlementaires.

Cependant,il faut reconnaître que l’environnement des universités et grandes écoles a totalement changé, notamment avec :

•    L’implémentation du système LMD, qui requiert  une reconfiguration des offres de formation et une élaboration de nouvelles maquettes pédagogiques, conformément aux exigences nouvelles ;
•    La  forte augmentation des effectifs d’étudiants, et conséquemment,
•    L’insuffisance du nombre d’enseignants-chercheurs et de chercheurs ;

•    Les capacités d’accueil insuffisantes des universités  (nombre de salles de TD / TP et d’amphis etc.).
Cette nouvelle donne, qui n’a pas été suffisamment prise en compte,  est, en partie, à l’origine des crises récurrentes dans nos établissements d’enseignement et de recherche. Or, il est établi que cette situation constitue un obstacle réel à l’accomplissement de la mission assignée à notre Département ministériel.

L’atelier de ce jour revêt donc une importance capitale parce qu’il permettra à toutes les parties prenantes de l’enseignement supérieur et de la recherche d’examiner la question des heures complémentaires et des heures d’encadrement, qui constitue une cause essentielle des dysfonctionnements de notre système.

Nos réflexions devront plus spécifiquement nous amener à :

•     Identifier  un mécanisme pour la maitrise des effectifs d’étudiants ;
•    Déterminer une méthode unique de contrôle et de suivi des enseignements et des encadrements

•    Nous accorder sur les taux horaires des heures complémentaires, des indemnités d’encadrement; ainsi que les taux de décharge horaire liée aux responsabilités ;
Les résultats de ces réflexions seront consignés dans un projet de décret dont les arrêtés d’application devront permettre l’instauration d’un environnement apaisé sur les campus universitaires, préalable à l’amélioration de la qualité de formation dans les universités et grandes écoles.

D’ores et déjà, je voudrais vous rappeler que des séminaires de formation et d’harmonisations des curricula et maquettes ont eu lieu depuis 2014.

Je vous invite instamment à mettre en œuvre les recommandations issues de ces séminaires pour ceux d’entre vous qui ne l’ont pas encore fait.

Par ailleurs, pour tenir compte de la massification, je souhaite vivement que le nombre d’étudiants par groupe de TD  passe de 35 à 50.

Mesdames et Messieurs,
Les documents élaborés par le Comité Scientifique seront mis  à la  disposition des quatre commissions qui ont été constituées.
À l’issue des travaux en commission, nous nous retrouverons en plénière pour la validation du rapport final.

Eu égard à votre expertise et à votre expérience, je sais pouvoir compter sur votre sens des responsabilités pour que nous puissions trouver une solution consensuelle à la question des heures complémentaires et des heures d’encadrement, à l’effet de construire ensemble une paix durable sur les campus et nous donner ainsi les moyens d’accomplir convenablement notre mission de formation des cadres de ce pays qui dispose du potentiel exigé à tous les états qui rentre dans le monde si prisé de l’Emergence.

Nous n’avons pas le droit d’échouer pour nous même, pour nos enfants et pour la nation qui nous regarde et qui ne doit plus s’agacer.

Je vous fais confiance et vous pouvez compter sur ma détermination à faire avancer les choses vers une Université de notre fierté et de nos espoirs.

Que Dieu vous soutienne.


 

 

Commentaires

 

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci