enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Enseignement Supérieur

Enseignement supérieur

La réforme L.M.D

L’enseignement supérieur joue un rôle incontournable dans le développement des nations. Il contribue, dans une large mesure, à l’intégration sociale des jeunes et des minorités. Par essence, l’enseignement supérieur est le lieu du savoir où se développent la recherche et la production de connaissances. Il est de ce fait, un vecteur multiplicateur de croissance pour toute nation et un moyen efficace de lutte contre la pauvreté.

L’enseignement supérieur en Afrique  est à la croisée des chemins du fait de la mondialisation et du faible rendement, tant interne qu’externe. C’est un fait, aujourd’hui, que les pays africains ne peuvent pas rester en marge du phénomène d’internationalisation du système d’enseignement supérieur, caractérisé par l’harmonisation progressive des offres de formations, des diplômes et des cycles d’études. Ils doivent être partie prenante d’autant qu’ils ont d’excellents  universitaires, d’excellents chercheurs et des équipes de recherche, qui sont acteurs dans la compétition scientifique internationale.

Les institutions d’enseignement supérieur devront ainsi recourir à des politiques de convergence, notamment par la recherche de dénominateurs communs conformément aux grands principes du système académiques Licence – Master- Doctorat (LMD), et par delà les frontières, à l’instar des principes de la Déclaration de Bologne adoptés par les pays européens.
Le rendement interne, en général très faible, de l’enseignement supérieur, renforcé par un sureffectif accablant, constitue un investissement négatif voire un gâchis humain qui fragilise l’ensemble du système d’enseignement supérieur. Afin de lui donner un nouveau visage et de réduire drastiquement le taux d’échec et ce, dans l’esprit du système Licence- Master-Doctorat, il est indispensable que soient redéfinies les procédures d’orientation pré – et post- baccalauréat, en améliorant en particulier la dimension professionnelle des formations universitaires par le rapprochement durable des établissements d’enseignement supérieur et du marché de l’emploi.

Le système LMD a vocation à devenir le référentiel  international commun de la totalité de l’offre de formation supérieure. L’harmonisation  des systèmes d’évaluation constitue le seul moyen qui puisse garantir l’internationalisation des diplômes et assurer la mobilité prônée par la réforme.

Les objectifs fondamentaux du système d’enseignement licence- master – doctorat

Les objectifs fondamentaux visés par le système d’enseignement Licence- Master- Doctorat sont nombreux. Pour l’essentiel, on retiendra que le système vise à répondre aux besoins de qualification supérieure, à l’amélioration de l’efficacité interne des niveaux de la formation, à la maîtrise de l’offre de formation, au développement de la formation tout au long de la vie. Il a également pour rôle d’amplifier le processus de professionnalisation des formations supérieures, d’accroître l’attractivité de l’offre de formation et son intégration dans le concert international de l’enseignement supérieur, de crédibiliser la qualité des prestations et d’asseoir l’autonomie et la responsabilité des institutions d’enseignement supérieur.

Construction du dispositif LMD

  • Dispositions principales
  • Les établissements d’enseignement supérieur doivent concrètement affirmer leur adhésion aux principes généraux du système LMD. Ils doivent s’engager à coordonner leurs politiques pour atteindre, à court terme, les objectifs suivants :

    -              Adoption d’un système de diplômes aisément lisibles et comparables.
    -              Adoption d’un système de diplômes structuré en 3 niveaux
    -              Etablissement d’un système de crédits d’évaluation capitalisables et transférables, semestrialisation des parcours de formation.  
    -              Promotion de la mobilité
    -              promotion de la coopération en matière d’évaluation de la qualité
    -              promotion de la formation tout au long de la vie.

    • Structuration du système LMD

    Le système LMD est structuré en 3 niveaux et chaque niveau correspond un grade universitaire.

      - 1er niveau : Grade de licence (bac +3)
      - 2ème niveau : Grade de Master (bac +5)
      - 3ème niveau : Grade de Doctorat (bac +8). 

La licence
La licence se prépare en 3 ans après le baccalauréat, à l'université. Elle existe dans la quasi-totalité des disciplines et des secteurs d'activités.


La première année de licence est moins spécialisée et davantage recentrée sur les fondamentaux. (Nouvelles technologies, langues, méthodologie, expression écrite et orale...).C’est une année de découverte, où seront dispensés les enseignements disciplinaires de base et méthodologie.


La deuxième année de licence est une année d’orientation au cours de laquelle des unités d’enseignement, obligatoires et choix, permettront un approfondissement des connaissances et une orientation progressive vers une licence générale ou une licence professionnelle.


Troisième année de licence : a vocation à être une année de spécialisation, avec un approfondissement de la ou des disciplines choisies, dans un parcours débouchant sur une mention de la licence générale ou professionnelle.


Master
C’est le niveau qui permet aux universités d’affirmer leurs compétences et leur spécificité dans l’espace universitaires, il doit être recentré sur quelques pôles scientifiques forts. Les étudiants peuvent préparer un master à finalité recherche ou un master à finalité directement professionnelle à l'issue de la licence ou de la licence professionnelle. L'offre de formation au niveau master répond à un double objectif : préparer les étudiants à la recherche et leur offrir un parcours menant à une insertion professionnelle de haut niveau. Le diplôme de master se prépare en 2 ans après une licence : il est généralement organisé en année M1 (master 1ère année) et M2 (master 2e année). Il constitue un diplôme bac + 5.


Doctorat
C’est le niveau où se réalise une formation à et par la recherche. Le doctorat se prépare en trois ans après un master. Point d'aboutissement des études supérieures, il correspond à un niveau bac + 8 années d'études. 

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci