enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

enseignement.gouv.ci : le site officiel du Ministère

Vous êtes ici: Accueil > Recherche Scientifique

Recherche scientifique

Biologie et santé

Biomatériau sous forme de billes

Génétique, génomique, bioinformatique, biologie cellulaire, pathophysiologie, immunologie, hématologie, cancer, neurosciences, microbiologie, infectiologie etc. La demande de la société pour les questions liées à la santé est croissante . Ces domaines qui recouvrent des enjeux autant scientifiques que sociétaux concentrent également de nombreuses opportunités de développement économique pour les entreprises françaises.

Article - 13 mai 2011
[Mise à jour le 15 mai 2011]

Le secteur biologie et santé

Ce secteur biologie et santé fait partie de la direction générale pour la recherche et l'innovation du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Dans le cadre de la stratégie nationale de recherche et d'innovation (S.N.R.I.), ce secteur participe au premier des trois axes prioritaires de recherche, relatif à la santé, au bien-être, à l'alimentation et aux biotechnologies.

Il s'agit principalement de progresser dans la connaissance du vivant, de faire face aux problématiques majeures de santé publique, et d'accroître la capacité d'innovation des entreprises en ingénierie du vivant, biotechnologies et biologie synthétique.

Ses principaux domaines d'intervention :

  • bases moléculaires et structurales du vivant
  • génétique, génomique, bioinformatique et systèmes biologiques
  • biologie cellulaire, développement et évolution
  • physiologie, pathophysiologie
  • immunologie, hématologie, pneumonie, cancer
  • neurosciences, sciences cognitives, neurologie, psychiatrie
  • microbiologie, infectiologie et maladies infectieuses
  • sciences de la vie appliquées, biotechnologies etc.

 

Alliance Aviesan

Aviesan (Alliance dans les sciences de la vie et de la santé) a pour objectifs d'accroître les performances de la recherche française, en favorisant sa cohérence, sa créativité et son excellence. Aviesan, à travers ses 10 Instituts Thématiques multi-organismes (Itmo), réalise une coordination scientifique des grandes thématiques de recherche, transversales à tous les organismes, et une coordination opérationnelle des projets, des ressources et des moyens.

En savoir plus sur les Alliances

 

Plan Alzheimer

La maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées progressent inexorablement avec l'âge : à partir de 85 ans, une femme sur 4 et un homme sur 5 sont touchés.

Lancé le1er février 2008, le plan Alzheimer 2008-2012 porte l'effort sur la recherche en vue de favoriser un diagnostic plus précoce et de mieux prendre en charge les malades et leurs aidants. Objectifs :

  • découvrir et développer des méthodes diagnostiques nouvelles,
  • trouver ou contribuer à trouver des thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses susceptibles de bloquer l'évolutivité de la maladie ou de la prévenir,
  • améliorer le confort de vie des personnes malades et de leur entourage aux différents stades d'évolution de ces maladies chroniques.

L'effort de recherche est piloté par une fondation de coopération scientifique, qui peut faire appel à des financements privés

Le plan plan Alzheimer 2008-2012

La recherche sur le cerveau stimulée grâce aux investissements d'avenir (discours de Valérie Pécresse)

 

2008 programmation conjointe

Face à la compartimentalisation nationale des efforts de recherche, la Commission européenne a proposé aux Etats de concentrer leurs efforts, dans un premier temps sur un nombre limité de défis majeurs, afin d'élaborer une vision commune et de mettre en œuvre des programmes de recherche stratégique pour chacun d'eux. Les objectifs sont de définir une vision commune pour le domaine convenu, de définir un agenda stratégique de recherche (SRA) et de le mettre en œuvre une politique en ayant recours à tout l'arsenal d'instruments et de financements disponibles, y compris ceux du 7e programme-cadre de recherche et de développement technologique (P.C.R.D.T.). 

 

Programme Investissements d'avenir : projets Cohortes, IUH, nanobiotechnologies

Dans le cadre des Investissements d'avenir, le secteur biologie-santé (A5) travaille sur les appels à projets concernant un large spectre de thématiques scientifiques, tels que les Equipex, les Labex ou encore les Idex. Ce secteur a plus particulièrement été impliqué dans les appels à projets thématiques intégrant une dimension Biologie et Santé, tels que les Cohortes, les instituts hospitalo-universitaires (IHU), l'appel à projets nanobiotechnologies, l'appel à projets Infrastructures, l'appel à projets démonstrateurs ou encore l'appel à projets bioinformatique.

Sa mission a consisté à contribuer à la rédaction des appels à projets, la constitution des jurys internationaux et participer au comité de pilotage.

 

Projet Cohorte RADICO

Le projet RADICO est une fédération des cohortes de patients atteints de maladies rares (MR) dont les activités seront centralisées à l'hôpital Trousseau. Cette cohorte permettra la sélection de données pour les études épidémiologiques et permettra d'assurer l'émergence des programmes de recherche.

 

Projets "Cohortes" dans le programme investissements d'avenir

De nouvelles cohortes vont permettre de couvrir des champs de santé publique encore peu étudiés, afin de répondre à un enjeu national de santé.

Les 10 projets lauréats de l'appel à projets "Cohortes" du programme Investissements d'avenir ont été présentés. Inscrit dans  l'action "Santé et Biotechnologies", l'appel à projets  "Cohortes"  est doté de 200 millions d'euros.

 

Participation du MESR aux plans nationaux de santé

Le plan national maladies rares

Le 2e plan maladies rares 2011-2014, a été présenté, le 28 février 2011, par Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé. Doté de 180 millions d'euros, il comporte 47 mesures regroupées en 3 axes d'action : renforcer la qualité de la prise en charge des patients, développer la recherche sur les maladies rares et amplifier la coopération européenne et internationale.

 

Un mouvement puissant est né en France depuis plus de 10 ans pour lutter contre les maladies rares, avec la création de l'Alliance Maladies rares qui regroupe les différentes associations de patients, avec le GIS-Institut des maladies rares, avec le portail d'information Orphanet qui a désormais une visibilité internationale, et avec l'adoption du premier Plan national en 2004.

 

L'ambition aujourd'hui est de renforcer ces initiatives pour mobiliser l'ensemble des acteurs concernés, qu'ils soient publics, industriels ou associatifs, et de définir avec eux, des stratégies scientifiques communes, dans le prolongement du travail initié par le GIS Institut des maladies rares, l'ANR et par le programme Hospitalier de Recherche Clinique.

 

Création d'une fondation reposant sur la mobilisation de l'ensemble des acteurs publics, industriels et associatifs

Pour répondre à cet objectif, une structure nationale est créée : la fondation Maladies Rares, fédère l'ensemble des forces de recherche - INSERM, CNRS, CHU, Universités - aux côtés des associations de malades et des industriels concernés. Elle permettra de définir des axes stratégiques communs concernant, notamment, les biothérapies, les thérapies innovantes et les approches pharmacologiques.

 

Le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche finance cette fondation à hauteur d'1 million d'euros pour soutenir, aux côtés de l'Association Française contre les Myopathies, le développement des programmes de séquençage indispensables à l'avancée des connaissances sur les maladies rares.

 

Rappel : les moyens exceptionnels prévus dans le cadre des investissements d'avenir, iront, pour une part importante, à la recherche bio-médicale : 1,55 milliard d'euros pour les différents appels à projets dans les sciences du vivant et 850 millions d'euros pour les Instituts hospitalo-universitaires.

 

Des actions européennes pour lutter contre les maladies rares

L'infrastructure européenne de recherche clinique, ECRIN [European Clinical Research Infrastructure Network] est coordonnée par la France. Elle permettra de décupler les forces de recherche clinique et translationnelle, et facilitera les études cliniques multi-nationales. Elle est particulièrement importante pour les maladies rares car elle permettra de solliciter des malades à l'échelle de l'Union européenne.

 

L'Infrastructure européenne des Biobanques BBMRI [BioBank and BioMolecular Research Infrastructure] prolongera, au niveau européen, le réseau français des Centres de ressources biologiques. Objectifs de ce réseau : améliorer le recueil, la conservation, et la standardisation des procédures, pour tous les échantillons biologiques humains, et les rendre accessibles aux programmes de recherche.

 

L'ERA-Net (European Research Area-Network) ERare-2 est un outil puissant pour fédérer les efforts de recherche au niveau européen et lutter ensemble contre ces pathologies. L'ANR, très engagée dans cet ERANet, a lancé son premier appel à projets en décembre 2010.

En savoir + sur le plan maladies rares

  

Le plan obésité

Le soin et la prévention de l'obésité sont une priorité politique nationale, placée au cœur de la stratégie scientifique. Les Investissement vont permettre de doter la France d'instruments (cohortes, infrastructures de recherche, laboratoires interdisciplinaires...) qui aideront à saisir la manière dont se développe cette pathologie chronique qu'est l'obésité

En savoir + sur le plan obésité

 

Mise à jour le 15 mai 2011

Telechargement

Aucun téléchargement disponible

contact Web Presse

CABINET DU MINISTRE

Tour C 20 e étage

Responsable éditorial online : :
Service de communication
Tél: (+225) 20.21.06.79

adresse postale : BPV 151

  • Suivez le Ministère sur:   
  • Webmail

  • © Ministère de l'Enseignement
    Supérieur et de La recherche
    Scientifique - Tous droits réservés
  • Cité Administrative, Tour C 20e étage
  • TEL : (+225) 20.33.54.64 / FAX : (225) 20.21.22.25
gouv.ci     -     annuaire.gouv.ci     -     servicepublic.gouv.ci     -     participationcitoyenne.gouv.ci     -     data.gouv.ci     -     eadministration.gouv.ci